Le métier d'ASA


Les Aides en Soins et Accompagnement participent à l’organisation d’activités quotidiennes permettant d’assurer le bien-être physique, psychique et social de personnes de tous âges. Sous la responsabilité du personnel soignant et socio-éducatif, ils· elles effectuent des soins de base (hygiène, alimentation) et des tâches d’entretien, tout en développant et favorisant les relations humaines.

Parmi les qualités requises pour devenir ASA, notons :

  • Ecoute et compréhension d'autrui,
  • aptitude à travailler en équipe,
  • désir de soigner les autres,
  • équilibre affectif et psychique,
  • courtoisie et tact, discrétion,
  • hygiène et propreté

Pour télécharger la fiche métier et en savoir plus sur cette profession d’avenir :
Télécharger
Pour télécharger l’ordonnance de formation, le profil de qualification et le plan de formation :
Télécharger
Pour télécharger un flyer
informatif sur le métier :
Télécharger

Voies d'accès


1. Via l’apprentissage

La formation d’Aide en Soins et Accompagnement, commune aux domaines de la santé et du social, est une formation sur deux ans. Elle débouche sur une attestation fédérale professionnelle reconnue dans toute la Suisse.

Profession variée, elle s’adresse notamment aux personnes en début de parcours professionnel et souhaitant suivre la formation via l’apprentissage. Un apprentissage en mode dual présuppose que la personne ait signé un contrat avec un employeur (hôpital ou EMS par exemple). La formation est alors répartie entre l’école professionnelle, le lieu de stage et les cours interentreprises délivrés par l’OrTra. La formation est aussi ouverte en école à temps plein et dans ce cas, n’exige pas la signature d’un contrat d’apprentissage mais une admission sur dossier auprès de l’école des ASA. 

Cours interentreprises 

Peu connus du public, les cours interentreprises (CIE) jouent pourtant un rôle fondamental dans la formation professionnelle suisse. Ils constituent l’un des trois piliers sur lesquels repose la formation des apprenti·e·s, avec la pratique en entreprise et les cours théoriques.

Dispensés par des professionnel·les chevronné·e·s du domaine, les cours interentreprises permettent à l’apprenti·e de se familiariser avec les techniques peu ou pas pratiquées chez son employeur. Ils permettent également de donner un socle de connaissances pratiques à tous les apprenti·es, dépassant souvent celui qu’on acquiert en entreprise. Les cours interentreprises s’adressent au public jeune et complètent la formation-métier dispensée par l’entreprise. Ils s’ajoutent aux cours théoriques et de culture générale que l’apprenti·e suit à l’école professionnelle. Durant les deux années de la formation, 24 jours sont consacrés aux cours interentreprises. 

Règlement des Cours interentreprise
Téléchargez le guide des apprenti·e·s de l'OFPC

2. Via la formation pour adultes

Les adultes disposant d’une expérience professionnelle peuvent faire reconnaître leurs compétences ou se former en vue d'obtenir un titre professionnel. 

Parcours complet : article 32 de l'ordonnance sur la formation professionnelle

Les adultes disposant d’une expérience professionnelle peuvent, selon les dispositions de l'article 32, suivre une formation professionnelle compléte à l'OrTra. Elle se déroule sur 8 mois en entreprise et en cours selon le schéma suivant : 

semaine A: lundi, mardi en entreprise. Mercredi, jeudi, vendredi à l'OrTra 

Semaine B : lundi, mardi à l'OrTra. Mercredi, jeudi, vendredi en entreprise.

A l'issue de la formation, les candidat·e·s se présenteront à l'examen final (procédure de qualification) en même temps que les apprenti·e·s. Les sessions d'examen ont lieu 2 fois par an.  

Règlement de formation | Parcours complet
Dossier expertise TPI-ASA
Grille d'appréciation et d'évaluation TPI-ASA

Parcours partiel : Validation des acquis de l'expérience

Les adultes disposant d’une expérience professionnelle peuvent faire reconnaître leurs compétences acquises en réalisant un dossier de validation des acquis de l’expérience (VAE) auprès de l'OFPC.   La VAE est en Suisse une procédure de qualification prévue par la Loi fédérale sur la formation professionnelle (LFPr) et par l'ordonnance fédérale sur la formation professionnelle (OFPr) qui permet aux intéressé·e·s d'obtenir une certification. Le dossier de VAE permet de valider tout ou partie de l'AFP. Les compétences non validées peuvent s'acquérir dans le cadre de formations délivrées à l'OrTra. 

Règlement de formation | Parcours partiel
Demande de VAE

Image

« À l’OrTra, j’apprécie particulièrement la qualité de l’enseignement et je constate que depuis le début des cours, je me suis beaucoup amélioré au travail. Maintenant, je prends des initiatives et j’apprécie de pouvoir utiliser les nouvelles compétences et nouveaux savoirs. J’ai beaucoup apprécié aussi le soutien apporté par la chargée de formation qui m’a appuyée dans des moments difficiles, cela m’a fait beaucoup de bien. J’ai envie de continuer à me former, dans 10 ans je me vois bien comme infirmier ! »
Ahama Kokou, étudiant ASA

Acteur·trice·s de formation


Les avantages à devenir une entreprise formatrice

Pour accueillir un·e apprenti·e, il faut d’abord être une entreprise formatrice.

Les bonnes raisons de former un·e apprenti·e ne manquent pas et l’itinéraire pour y parvenir est bien plus simple qu’il n’y paraît. Toute entreprise intéressée peut s’adresser directement au service de la formation professionnelle de l’OFPC pour obtenir une autorisation de former, devenir formateur, engager un·e apprenti·e et organiser sa formation. L’OFPC soutient les FPP grâce à différents outils, dont une formation dédiée permettant d’encadrer un apprenti.

Informations : www.citedesmetiers.ch, rubrique Apprentissage.
Inscriptions : formation.professionnelle@etat.ge.ch | tél : 022 388 46 56.

La Ville de Genève soutient les entreprises formatrices via le fonds d’apprentissage.
Ce fonds donne droit aux entreprises à bénéficier d’un soutien financier et d’un coaching.
www.ville-geneve.ch/fonds-apprentissage | tél : 022 418 22 91

La rémunération du travail en entreprise
Lorsque l’on signe un contrat d’apprentissage il est indispensable de se renseigner sur les conventions collectives de travail en vigueur ou sur les recommandations valables pour une branche.

Liens pratiques